La Première Exposition Impressionniste 1874

Avec Géraldine Lefebvre (In French / En Français)

Lundi 17 juin, 11 am ET (17 CET)

Inscription

Pierre-Auguste Renoir, La Parisienne, 1874, Oil on canvas, 163.5 cm × 108.5 cm (64.4 in × 42.7 in), © Amgueddfa Cymru – Museum Wales

A l’occasion du 150ème anniversaire de la première exposition impressionniste qui s’est tenue dans l’atelier du photographe Nadar, à Paris, le musée d’Orsay organise une exposition intitulée Paris 1874. Inventer l’impressionnisme, qui se tient du 26 mars au 14 juillet 2024 à Paris. En 1874, l’exposition hétérogène réunit 165 œuvres de 31 artistes aux parcours très différents.

De jeunes artistes en recherche de formules nouvelles tels qu’Edgar Degas, Claude Monet, Camille Pissarro ou Auguste Renoir côtoient quelques artistes moins discutés comme Félix Bracquemont, Eugène Boudin, Stanislas Lépine, Adolphe-Félix Cals ou Edouard Brandon pour n’en citer que quelques-uns. Les exposants présentent des peintures mais aussi des dessins ou pastels et grâce à Bracquemond l’estampe occupe une place de choix dans l’exposition. Monet expose une marine faite au Havre, un soleil levant dans la brume qui ne pouvant être considéré comme une vue du Havre, s’intitule Impression. L’œuvre fait scandale, le mouvement impressionniste est né, Impression, soleil levant (musée Marmottan Monet – Paris) en devient l’œuvre emblématique.

Géraldine Lefebvre explora les circonstances ayant menées ces artistes – parmi lesquels sept seulement sont aujourd’hui universellement renommés – à se réunir pour exposer ensemble leurs œuvres ? Quels ont été leurs soutiens dans cette aventure, artistes, collectionneurs et marchands tels que le Docteur Gachet, Durand-Ruel ou encore Édouard Manet ?

Géraldine Lefebvre est directrice du musée d’art moderne André Malraux – MuMa Le Havre. Elle est diplômée de l’École du Louvre et docteure en Histoire de l’art. Elle a assuré le commissariat de plusieurs expositions dont Léon Monet. Frère de l’artiste et collectionneur au musée du Luxembourg à Paris (jusqu’au 16 juillet 2023), Monet-Auburtin, à l’occasion des 10 ans du musée des impressionnismes de Giverny (2019) et Le Cercle de l’art moderne, collectionneurs d’avant-garde au Havre (2012-2013). En 2014, elle a participé, en collaboration avec le musée Marmottan-Monet à Paris et un astrophysicien américain, aux travaux de recherche qui ont permis la localisation et la datation du chef-d’œuvre de Claude Monet Impression, soleil levant

En 2016, Géraldine Lefebvre a dirigé la publication d’un ouvrage intitulé Monet au Havre. Les années décisives chez Hazan, avec les contributions de spécialistes internationaux de Monet. Elle a contribué à de nombreux catalogues d’exposition dont les plus récents Monet/Boudin (Madrid, musée Thyssen-Bornemisza, 2018) et Monet. Impression Sunrise (Canberra, National Gallery of Australia, 2019), François Depeaux. Collectionneur des impressionnistes (Rouen, musée des beaux-Arts, 2020), Monet Reflexion (Milan, Palazzo Real, 2021), Monet/Rothko (Giverny, musée des Impressionnismes, 2022), Paris 1874 : The Impressionnist Moment (Paris, musée d’Orsay, Washington, National Gallery, 2024-2025). 

Elle travaille aujourd’hui sur le catalogue des dessins de Claude Monet et organise l’exposition Anniversaire de la Donation Senn-Foulds au MuMa du Havre (16 novembre 2024 – 16 février 2025).

Scroll to Top